Accueil Développement durable Français

PostHeaderIcon La prospérité sans croissance, réflexions d'un économiste

( 3 votes )

Année: 2010

Durée: 1 H 07' 30''

Cet enregistrement contient une conférence de l'économiste Tim Jackson, mandaté en 2009 par le gouvernement britannique pour réaliser une étude sur la faisabilité d'une économie sans croissance. Le résultat de son travail est présenté dans le livre, "Prospérité sans croissance", paru en 2010.

Tim Jackson caractérise ainsi notre système de création de valeur: en raison des investissements, et de la quête permanente de l’efficacité, la productivité du travail augmente. Si la consommation restait constante, de moins en moins de travailleurs seraient requis par la production, ce qui entraînerait une hausse du chômage avec, pour conséquence, une instabilité sociale en plus de la baisse de la demande globale. Il en découle que le pouvoir politique, effrayé par une telle perspective, ne peut envisager une économie qui ne soit pas en croissance continue.

Par ailleurs, des facteurs structurels inhérents à la nature humaine engendrent chez le consommateur un besoin perpétuel de nouveauté. Tim Jackson cite les travaux de l'économiste Thorstein Veblen, lequel explique que les individus, dans leur besoin compulsif de se démarquer de leurs semblables, se livrent à des dépenses ostentatoires: voiture plus puissante, téléviseur plus sophistiqué, téléphone dernier cri, la spirale est sans fin, et attise la croissance.

En dernière partie de conférence, Tim Jackson esquisse quelques pistes pour sortir de l'impossibilité que représente une croissance infinie dans un monde fini.

Cet enregistrement est disponible en version d'origine - anglaise - et en version traduite en français. Malheureusement, la traduction enlève énormément d'information à la version originale. La version anglaise permet de se poser de nombreuses questions fondamentales sur le fonctionnement de notre économie et de se rendre compte à quel point nous sommes englués dans un système dont la maîtrise nous échappe complètement.

Source: Vidéo de la conférence (traduction française) sur le site Etopia

english version
version française

Ecouter également La spirale incontrôlable de l’accélération, Dennis Meadows: trop tard pour le développement durable, Croissance et décroissance, Pour changer la société, les monnaies complémentaires, Hervé Kempf - sortir du capitalisme ?, Pourquoi les pays industrialisés n'en font-ils pas plus ?, Bertrand Méheust - Trop tard pour sauver la planète ?, Croissance non soutenable: tout était dit en ... 1972 !Nicholas Georgescu-Roegen, économiste de génie

A lire: la transcription d'une interview de Dennis Meadows (Halte à la croissance, 1972) qui explique comment et pourquoi la croissance va s'arrêter, dans la douleur ...

{enclose La_prosperite_sans_croissance_ENGLISH.mp3}
{enclose La_prosperite_sans_croissance_FR.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (La_prosperite_sans_croissance_ENGLISH.mp3)31648 Kb
Télécharger ce fichier (La_prosperite_sans_croissance_FR.mp3)31150 Kb

Mis à jour ( Mercredi, 21 Août 2013 14:24 )

 

PostHeaderIcon 4 scénarios pour la société en 2050

( 10 votes )

Année: 2011

Durée: 1 H 24' 46''

Cet enregistrement disponible en libre accès ici présente un contenu exceptionnel. Il s'agit de l'exposé public du travail de 3 étudiants d'HEC Paris, lesquels ont développé 4 scénarios type de l'état socioéconomique d'un pays développé européen, en l'occurrence la France, en 2050. Le principal axe d'étude est l'antagonisme consommation/ déconsommation. La démarche utilisée consiste à présenter 4 courts métrages - essentiellement des dialogues qui sollicitent l'imagination de l'auditeur - illustrant chaque scénario. Pour une compréhension optimale du message des auteurs, il est sans doute préférable, si l'on dispose du temps requis, de visionner la vidéo de la présentation.

Le premier scénario dépeint une société qui est le prolongement de celle qui prévaut dans les pays industrialisés, caractérisée par un accroissement de la surconsommation qui compense largement les économies réalisées par une utilisation plus efficace de l'énergie et des ressources. Le second scénario montre une société stratifiée en 2 classes: la classe des nantis qui vivent dans des zones sécurisées, à l'abri de la plèbe qui, elle, survit dans des bidonvilles où règne le chaos et la précarité. Le 3ème scénario laisse voir une société dans laquelle s'est instaurée une sobriété heureuse, librement choisie, basée sur la qualité du lien social et la place prépondérante de la production locale. Enfin, le dernier scénario décrit une dictature verte instaurée à l'échelon européen.

Chaque court métrage est suivi d'une présentation des caractéristiques du scénario évoqué et des enseignements qu'il véhicule.

Comme l'expliquent les présentateurs, les scénarios ne sont pas probabilistes. Ils ne représentent pas non plus un état réaliste de la France à l'horizon 2050. Leur utilité est de favoriser la réflexion: une entreprise ou une collectivité publique, par exemple, peut se questionner sur son fonctionnement dans un scénario ou dans un autre. Chacun peut aussi se demander dans quel scénario il préférerait vivre et quelles attitudes politiques ou individuelles adopter pour favoriser l'émergence d'une telle société,

Enfin, suggestion intéressante des auteurs: il est judicieux de surveiller l'apparition de signaux faibles indiquant que l'on se dirige vers un scénario en particulier. Il est aussi possible que ces prochaines années voient le développement d'un scénario donné, suivit par une bifurcation vers un autre scénario. Le plus probable, concluent les intervenants, est que l'on se trouve à l'arrivée dans une situation composée d'un mix des scénarios présentés.

Source: Video Dailymotion Vivre ou survivre après la société de consommation

Ecouter également Jacques Blamont - une vision sans complaisance de l’avenir, Frédéric Lenoir, guérir le monde, La fin des temps modernes, l’avènement d’un nouveau Moyen Age, Croissance et décroissance, Pour changer la société, les monnaies complémentaires, Michel Drac, regard pénétrant sur la crise, Edward Bernays, le père de la propagande, Présentation de l'écologie industrielle, Société de la connaissance - société de la conscience, Technologie, gouvernance ou spiritualité ?

A voir: le documentaire "Consommer à en mourir", le documentaire "Prêt à jeter" – L’histoire méconnue de l’obsolescence programmée", un signal faible intéressant: comment les citoyens se mobilisent bénévolement dans une ville en faillite aux E-U

{enclose 4_scenarios_pour_la_societe_en_2050.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (4_scenarios_pour_la_societe_en_2050.mp3)39742 Kb

Mis à jour ( Lundi, 28 Janvier 2013 21:24 )

 

PostHeaderIcon Le concept négaWatt

( 5 votes )

Année: 2011

Durée: 48' 24''

Cet enregistrement disponible en libre accès ici donne la parole à Thierry Salomon, ingénieur Arts et Métiers, qui nous expose le concept négaWatt. Le watt étant une unité de puissance, le terme négaWatt signifie “puissance économisée”. Notre mode de vie caractérisé par le gaspillage comporte des gisements de négaWatts - d’économies d’énergie - considérables.

La philosophie négaWatt considère l’énergie sous l’angle de sa consommation, et non du point de vue de sa production. 3 domaines d’utilisation sont identifiés: les besoins de chaleur, les besoins de transport et l’utilisation dans les appareils électriques.

La difficulté dans le domaine de l’énergie est le manque d’experts indépendants. Priment ainsi les décisions qui favorisent une filière de production énergétique en particulier. Cela conduit à des choix aberrants. Par exemple, encore aujourd’hui, 80 % des nouveaux logements en France sont équipés d’un chauffage électrique, une solution largement sous-optimale dont la seule “utilité” est d’accroître la dépendance au nucléaire …

Source: Là-bas si j'y suis - NégaWatt

Ecouter également L’Europe avance en matière énergétique, La vision énergétique de Jean-Marc Jancovici, L’énergie, fondement de notre société, Des mauvaises utilisations de l'électricité, En 2030, le monde fonctionnera ... au charbon !

A voir: courte vidéo qui démontre le principe de la stabilisation de la tension électrique, procédé dont le coût peut s'amortir sur un ou deux ans, selon les cas !

{enclose Le_concept_negaWatt.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Le_concept_negaWatt.mp3)22693 Kb

Mis à jour ( Samedi, 16 Juin 2012 19:31 )

 

PostHeaderIcon Après la plaie du nucléaire, la catastrophe du gaz de schiste !

( 4 votes )

Année: 2011

Durée: 1 H 38' 31''

Cet enregistrement disponible en libre accès ici traite d'une problématique qui s'est invitée récemment en Europe - plus spécifiquement en France - : l'exploitation des gaz de schiste. Le gaz de schiste est du gaz naturel disséminé en petites bulles au sein de couches géologiques profondes appelées schiste. Pour le moment au stade de prospection, cette nouvelle ruée vers l'or comporte de telles menaces pour l'environnement qu'elle provoque une très vive opposition dans les populations des territoires concernés. Aux Etats-Unis, l'extraction du gaz de schiste est en train de défigurer des régions entières et impacte de manière très préoccupante l'approvisionnement en eau potable.

En effet, l'exploitation du gaz de schiste nécessite l'injection dans le sous-sol profond desquantités considérables d'eau sous forte pression, additionnée d'un cocktail de près de 900 produits chimiques, afin fracturer les couches qui emprisonnent le gaz. Ainsi, le gaz peut se concentrer et être récupéré. Le risque est grand que ces substances chimiques ainsi que le gaz en diffusion migrent dans les nappes phréatiques. Dans le film 'Gasland' tourné aux Etats-Unis, des scènes (d)étonnantes montrent des robinets desquels sort une eau que l'on peut enflammer !

Le potentiel énergétique des gaz de schiste est considérable, tout comme l'est son impact sur le réchauffement climatique. Dans une société dont les besoins en énergie ne cessent de croître et dans le contexte de la raréfaction des carburants fossiles, les gouvernements devront choisir entre indépendance d'approvisionnement et respect des droits démocratiques. A moins que l'on s'attelle sérieusement à réduire le gaspillage énergétique et la surconsommation ...

Source: Là-bas si j'y suis - Qu'est-ce que cette foreuse fait dans mon jardin ?

Ecouter également Faut-il faire le deuil du pic pétrolier ?, Le biogaz, énergie miracle !, En 2030, le monde fonctionnera ... au charbon !, Des mauvaises utilisations de l'électricité, Pierre-René Bauquis, pic pétrolier, énergies de demain

A voir: le documentaire Gasland

A lire: court article illustrant le principe de l'exploitation du gaz de schiste par fragmentation

{enclose Apres_nucleaire_gaz_de_schiste.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Apres_nucleaire_gaz_de_schiste.mp3)46189 Kb

Mis à jour ( Dimanche, 04 Septembre 2011 22:28 )

 

PostHeaderIcon Centrales nucléaires, le boulet du démantèlement

( 5 votes )

Année: 2011

Durée: 58' 01''

Cet enregistrement disponible en libre accès ici met en lumière la problématique du démantèlement des centrales nucléaires à la fin de leur durée d’exploitation. Jean-Louis Basdevant, physicien nucléaire, détaille les 3 phases de l’opération, laquelle s’étale sur plusieurs décennies.

Le démontage des anciennes centrales est un projet industriel en soi. En raison de sa complexité, il doit être très soigneusement planifié. Le démantèlement génère un volume important de déchets pour lesquels il n'existe toujours pas de solution définitive. Le coût du démantèlement d’une centrale nucléaire est significatif. Pour la France, avec ses 58 réacteurs répartis sur 19 sites, son estimation serait de l’ordre d’une centaine de milliards d’euro.

Le sujet de la destruction des anciennes centrales nucléaires semble embarasser les principaux acteurs de la filière en France: malgré l’insistance du journaliste responsable de l’émission, ni Areva, ni EDF n’ont souhaité participer à la discussion. Une attitude qui ne dément pas les critiques faites à l'industrie nucléaire son manque de transparence …

Invités: Jean-Louis Basdevant, physicien, ancien professeur à Polytechnique, Thierry Charles, directeur de la sûreté des usines, des laboratoires et des transports de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), Charlotte Mijeon, porte parole du réseau Sortir du nucléaire

Source: France Culture, Science publique - Quels problèmes pose le démantèlement des centrales nucléaires ? 24 juin 2011

Ecouter également Fukushima, Printemps de l'énergie, Nucléaire, l'heure de la réflexion, Tchernobyl, la censure de l'OMS, La malédiction de l'uranium

{enclose Centrales_nucleaires_boulet_demantelement.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Centrales_nucleaires_boulet_demantelement.mp3)27197 Kb

Mis à jour ( Mercredi, 10 Août 2011 16:59 )

 

PostHeaderIcon Fukushima, Printemps de l'énergie

( 6 votes )

Année: 2011

Durée: 40' 19''

Cet enregistrement disponible en libre accès ici oppose Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, à Cécile Dufflot, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, sur le thème de la sortie du nucléaire en France. La défense de l'existant et des choix technologiques des années 70 est mise à mal par la vision d'avenir volontariste de la représentante d'Europe Ecologie. Cécile Dufflot explique: à la différence d'une catastrophe industrielle ordinaire, un accident nucléaire majeur comme celui de Tchernobyl ou de Fukushima ont des conséquences spatiales - et temporelles - d'une toute autre ampleur. Une fois la radioactivité émise dans l'environnement, il est impossible de la faire disparaître, et celle-ci continuera d'exercer son action durant des siècles, voire des millénaires.

Comme le démontre Cécile Dufflot, si l'on intègre dans le prix de l'électricité d'origine nucléaire l'ensemble des coûts de démantèlement des centrales plus le coût d'une catastrophe comme celle de Fukushima, on arrive à des chiffres très favorables aux énergies renouvelables.

Quel rôle joueront les visions d'avenir sur les questions énergétiques lors des présidentielles de 2012 ? Les écologistes ne sont vraiment plus les gentils rêveurs d'autrefois !

Source: France Culture, Les Controverses du progrès - Le nucléaire après Fukushima ?

Ecouter également Fukushima, 1 an plus tard, Centrales nucléaires, le boulet du démantèlement, Nucléaire, l'heure de la réflexion, Des mauvaises utilisations de l'électricité, Le nucléaire, élément de solution ?, En 2030, le monde fonctionnera ... au charbon !

{enclose Fukushima_Printemps_de_l_energie.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Fukushima_Printemps_de_l_energie.mp3)16540 Kb

Mis à jour ( Jeudi, 12 Mai 2011 19:43 )

 

PostHeaderIcon Nucléaire, l'heure de la réflexion

( 6 votes )

Année: 2011

Durée totale: 1 H 44' 47''

Cet article contient 3 enregistrements sur le thème de l'attitude à adopter à l'égard du nucléaire, avec une constante qui ressort: la nécessité de se demander sérieusement si les risques que comporte ce type de production énergétique sont acceptables pour l'humanité présente et à venir et si nous serions prêts à accepter les changements sociétaux liés au mode de vie moins énergivore qu'entraînerait immanquablement une sortie du nucléaire.



1/ Grain à moudre, émission du 16 mars 2011, 37' 27''

4 jour après la catastrophe de Fukushima, ce débat oppose Yannick Jadot, ancien directeur de campagne chez Greenpeace France à Bertrand Barré, ingénieur physicien, conseiller scientifique d’Areva. On en tire 2 enseignements principaux: 1) le manque de transparence de l'industrie nucléaire, tradition héritée de son passé militaire, et sa communication souvent défaillante; 2) la prise de décision non démocratique en matière de nucléaire en France.



2/ Science publique, émission du 18 mars 2011, 18' 43''

Fukushima donne un exemple d'une catastrophe naturelle qui engendre une catastrophe industrielle. La nécessité se fait pressante de mettre à plat les notions d'énergie - sa production et sa consommation - ainsi que l'utilisation de technologies aussi impactantes en cas de problème que la fission atomique. Ceci doit se faire au niveau planétaire en raison des implications largement transfrontalières des accidents nucléaires.

Invités: Jean-Claude Ameisen, médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, président du comité d'éthique de l'Inserm et Etienne Klein, physicien au CEA, professeur à l’Ecole centrale à Paris.

 

3/ Science publique, émission du 1er avril 2011, 58' 37''

Dans ce débat très animé, nous apprenons que les besoins énergétiques de l'humanité vont continuer à augmenter rapidement durant les prochaines décennies. Actuellement, l'énergie nucléaire couvre 14 % de l'approvisionnement électrique mondial, ce qui correspond à 2.5 % des besoins énergétiques de l'ensemble de la planète. Compte tenu de cette faible proportion - et sans rappeler que cette énergie n’est pas adaptée au manque de maîtrise technique des pays du tiers-monde - le nucléaire ne peut en aucune manière apporter une réponse aux appétits énergétiques croissants de l'humanité, contrairement à ce qu'avancent les défenseurs du nucléaire pour justifier la poursuite de cette impasse technologique ...


Participants: Roland Desbordes, président de la Criirad, Jacques Martino, ingénieur de l'Ecole centrale de Paris et docteur d'Etat en physique nucléaire, Charlotte Mijeon, chargée de campagne de l’association Sortir du nucléaire, Francis Sorin, directeur de l'information de la Sfen - Société française d'énergie nucléaire et Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir.

Ecouter également Fukushima, 1 an plus tard, Centrales nucléaires, le boulet du démantèlement, Fukushima, Printemps de l'énergie, Tchernobyl, la censure de l'OMS, Des mauvaises utilisations de l'électricité, Le nucléaire, élément de solution ?, La malédiction de l'uranium, En 2030, le monde fonctionnera ... au charbon !

{enclose Nucleaire_peut_on_faire_face_catastrophes.mp3}
{enclose La_catastrophe_nucleaire_de_Fukushima.mp3}
{enclose Faut-il_amorcer_une_sortie_nucleaire_France.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Faut-il_amorcer_une_sortie_nucleaire_France.mp3)24047 Kb
Télécharger ce fichier (La_catastrophe_nucleaire_de_Fukushima.mp3)7680 Kb
Télécharger ce fichier (Nucleaire_peut_on_faire_face_catastrophes.mp3)15366 Kb

Mis à jour ( Lundi, 18 Juillet 2011 16:53 )

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

page n°2 sur 9
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés