AccueilGéopolitique & mondialisation Français
AddThis Social Bookmark Button

PostHeaderIcon Esclaves de la croissance

( 1 vote )

Année: 2014

Durée: 1 H 05' 51''

Cette émission de C dans l’air revient sur la notion de croissance, sujet d’actualité suite à la récente publication des mauvais résultats de l’économie française au second trimestre 2014. Les explications des économistes présents sur le plateau nous offrent l’occasion de réfléchir à l’importance et à la pertinence de la croissance, alors que s’annoncent de manière lancinante les catastrophes climatiques à venir.

Plusieurs raisons rendent les économies dépendantes de la croissance: l’endettement des Etats - que seule la croissance peut résorber -, la structure de la prévoyance sociale, laquelle,  couplée au vieillissement de la population, est appelée à s’effondrer en l’absence de croissance, l’augmentation de la population, qui en croissance zéro, entraîne une diminution de la part du gâteau de chacun, la répartition inégalitaire des revenus, qui attise la contestation sociale en période de stagnation.

Certains propos frappent par leur brutalité, ou par leur irresponsabilité. Faut-il réellement pouvoir consommer plus chaque année … ? Evacué également le rôle de l’euro dans le corset économique imposé aux pays de la zone, si on compare leur situation avec celle du Royaume Uni. L’économie, comme son nom l’indique, est bel et bien avant tout politique.

Source: C dans l'air - Croissance: Comment font les autres ? (Emission du Mardi 19 Août 2014 )

Ecouter également Plaidoyer pour l’abandon de la croissance, France, bientôt en déflation ?, Pour sauver l'Europe, supprimons l'euro, Votre épargne en danger, La vision énergétique de Jean-Marc Jancovici, Croissance et décroissance

{enclose Esclaves_de_la_croissance.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Esclaves_de_la_croissance.mp338589 Kb
 

PostHeaderIcon France, bientôt en déflation ?

( 2 votes )

Année: 2013

Durée: 1 H 08' 09''

Cette émission de C dans l’air fait écho à l'annonce des mauvais résultats économiques de la France au second trimestre 2014: en raison d'une croissance atone, les objectifs de réduction du déficit public du gouvernement ne seront pas atteints. Le pays s’expose aux sanctions de Bruxelles pour n’avoir pas tenu ses engagements. Les prix de certaines catégories de biens de consommation sont en baisse, ce qui laisse augurer l'entrée de la France dans une spirale déflationniste.

Une telle évolution précipiterait le pays dans une décroissance forcée: des prix en baisse entraînent un report des achats dans le temps. Les entreprises voient leurs bénéfices diminuer et réduisent leurs investissements et leur embauche. Les recettes fiscales se contractent, ce qui accroît le déficit et la dette cumulée. Le chômage en augmentation charge les comptes de l’Etat et réduit la demande, entraînant une nouvelle baisse des prix ...

Passé un certain seuil d’endettement, le scénario décrit ci-dessus gagne en probabilité. Des années de manque de courage politique et d'absence de consensus national ont conduit à cette dégradation de l’économie française. Les arguties des intervenants - certes formulées de belle manière - ont un côté pathétique. Il devient de plus en plus difficile d’affirmer que demain sera meilleur qu'aujourd'hui, et en fait, aucun de ces élégants économistes ne sait comment résoudre cette quadrature. En résulte la tentation de poursuivre la fuite en avant, l’attitude qui prévaut à tous les niveaux dans notre civilisation aujourd’hui ...

Source: C dans l'air - Croissance : la France en panne

Ecouter également Esclaves de la croissance, Fin de l'euro, ce que cela implique, La quadrature de l'euro, Répudier la dette, est-ce une solution ?, Financer la transition écologique par la planche à billets

Pour les personnes menacées de chômage: La permaculture, pour habiter durablement notre planète

A lire: La dette de la France dépasse les 2000 milliards d’euros, un article intéressant sur les raisons qui entraînent des révisions du PIB à postériori

AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement France_bientot_en_deflation.mp339942 Kb
 

PostHeaderIcon Union Européenne - l'exemple des petits agriculteurs autrichiens

( 2 votes )

Année: 2014

Durée: 52' 19''

Cet enregistrement est intéressant non par les faits qu'il décrit, mais par l'atmosphère qui s'en dégage. Il donne la parole à plusieurs petits agriculteurs de montagne autrichiens, lesquels expliquent comment ils se sont réorientés pour conserver leur intégrité et survivre malgré l'entrée de leur pays dans l'Union Européenne et le déferlement de prescriptions et de bureaucratie qui en a résulté.

Un des facteurs de succès de leur stratégie a été de conserver une petite taille, en misant sur la qualité et l'authenticité de leur production plutôt que sur une approche industrielle et intégrative. A mentionner également, leur capacité à s'entraider et à collaborer au niveau local,  ainsi que le soutien de la population et du tissu économique de leur région pour leurs produits. Enfin, plutôt que d'adopter une attitude de  confrontation avec l'administration de Bruxelles, les petits paysans autrichiens ont réussi à mobiliser leurs représentants politiques, lesquels sont parvenus à négocier des dérogations aux règlements européens, notamment en matière de puçage des brebis ou sur la question des micro abattoirs privés.

Cette approche se démarque de l'attitude revendicatrice et confrontationnelle qui prévaut souvent. Elle peut sans doute être source d'inspiration ...

Source: Terre à terre - Agriculteurs de montagne en Autriche

Ecouter également La construction européenne est forcée d'évoluer vers la dictature, Rejet suisse de la libre-circulation, entre compréhension et admiration …, La permaculture, pour habiter durablement notre planète, Pourquoi on coupe les cornes des vaches, Ange-Toussaint Albertini, éleveur de porcs corse

{enclose UE-exemple_petits_agriculteurs_autrichiens.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement UE-exemple_petits_agriculteurs_autrichiens.mp330665 Kb
 

PostHeaderIcon Pour sauver l'Europe, supprimons l'euro

( 8 votes )

Année: 2014

Durée: 29' 51''

Telle est l'injonction soutenue dans cette interview par le spécialiste en géostratégie François Heisbourg. Présentant son dernier livre La fin du rêve européen, François Heisbourg prend acte de l’échec de l’euro et développe un argumentaire convaincant qui, une fois de plus, démontre l'impossibilité de la monnaie unique et la nécessité d’y mettre un terme.

Depuis sa création, la zone euro affiche une croissance inférieure à celle des Etats-Unis, du Royaume Uni ou du Japon. Comme l’explique François Hdusbourg, depuis la fin de la crise, la Chine a crû de 70 %, l’Inde de 40 % et les Etats-Unis de 20 %. La zone euro, elle, a tout juste retrouvé son niveau économique d’avant 2008. En empêchant les ajustements de change qui correspondraient aux compétitivités divergentes des pays de la monnaie unique, l’euro étouffe le potentiel économique de ses affiliés.

En résultent des politiques d’austérité qui s’éternisent et qui contribuent à stimuler l’opposition croissante à l’intégration européenne. François Heisbourg craint que, faute d’une décision courageuse - et bien entendu très risquée - de démanteler la monnaie unique, l’Europe finisse par succomber sous la montée des raz-le-bol anti européens.

Source: Dailymotion - François Heisbourg : "Il faut abandonner l’euro"

Ecouter également Esclaves de la croissance, Fin de l'euro, ce que cela implique, La quadrature de l'euro, Financer la transition écologique par la planche à billets

{enclose Pour_sauver_l_Europe_supprimons_l_euro.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Pour_sauver_l_Europe_supprimons_l_euro.mp317493 Kb
 

PostHeaderIcon La construction européenne est forcée d'évoluer vers la dictature

( 14 votes )

Année: 2014

Durée: 3 H 18' 15''

Tel est le constat que fait François Asselineau, homme politique français, diplômé ENA et HEC, fondateur de l’UPR, dans cette interview remarquable d’intelligence et de lucidité. Assurément, François Asselineau dérange. Il dérange même tellement que tant lui-même que son parti (qui compte plus de 4500 adhérents) sont bannis de la version française de Wikipedia. Les ténors de la politique française refusent soigneusement la confrontation avec ce débatteur hors pair qui maîtrise parfaitement ses dossiers. En l’écoutant, on comprend pourquoi ….

François Asselineau explique, preuves à l'appui, que l'intégration européenne représente depuis le début un objectif stratégique des Etats-Unis, en accord avec leur vision néo libérale du monde.

Il démontre également, comme d’autres économistes, l’impossibilité de l'euro: une monnaie ne peut fonctionner à terme que s’il existe une solidarité entre ceux qui l’utilisent. L’absence de solidarité, et les disparités entre les pays membre de l'euro - et de l’Europe -, expliquent pourquoi la construction européenne ne peut se poursuivre que par la contrainte, au mépris des opinions populaires. Selon François Asselineau, à l’instar d’autres utopies avant elle - le communisme, l'empire soviétique - l’UE finira par éclater, dans une recrudescence des nationalismes.

Source: Radio Ici & Maintenant

partie 1 (1 H 51' 45'')

partie 2 (1 H 24' 27'')
totalité

Ecouter également 3 points de vue alternatifs sur la Crimée, Manipulation de l’opinion et monnaie unique, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les lignes de forces derrière l'intégration européenne, La quadrature de l'euro, Rejet suisse de la libre-circulation, entre compréhension et admiration …, Les confessions d'un agent d'influence américain

A regarder: le court documentaire Qui sont les pères fondateurs européens

{enclose Construction_europeenne_evolue_dictature.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Construction_europeenne_evolue_dictature_1.mp365482 Kb
Télécharger l'enregistrement Construction_europeenne_evolue_dictature_2.mp349493 Kb
 

PostHeaderIcon 3 points de vue alternatifs sur la Crimée

( 5 votes )

Année: 2014

Durée: 31' 14''

Cet enregistrement contient 3 courtes interviews qui contrastent avec la version unilatérale (et atlantiste) que donnent les médias de la crise ukrainienne et de la dite "annexion” de la Crimée par la Russie.

La première interview donne la parole à François Asselineau, politicien français de haut vol, énarque, ancien haut fonctionnaire, créateur du parti UPR. La seconde contient une interview de l’actuaire et économiste Olivier Berruyer. La troisième interroge Alain de Benoist, journaliste, philosophe et politologue.

La qualité audio des 2 dernières interventions n’est pas optimale. Cela ne nuit toutefois pas à leur intelligibilité et n'empêche pas de se poser des questions sur l'inféodation de l'UE envers les Etats-Unis et sur la volonté d'expansion de celle-ci.

Source: YouTube - François Asselineau sur l'Ukraine: c'est bien le moment pour parler de complot !, YouTube - Olivier Berruyer Ukraine, un tiers du gouvernement composé de néo-nazis , YouTube - Metapotv Crimée

Ecouter également La construction européenne est forcée d'évoluer vers la dictature, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les lignes de forces derrière l'intégration européenne, Europe et Nouvel Ordre Mondial

A lire: un excellent article de Jacques Attali sur la problématique de la Crimée

{enclose 3_points_de_vue_alternatifs_sur_la_Crimee.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement 3_points_de_vue_alternatifs_sur_la_Crimee.mp318891 Kb
 

PostHeaderIcon Votre épargne en danger

( 22 votes )

Année: 2014

Durée: 1 H 40' 58''

Voici un échange particulièrement instructif entre 4 intervenants du secteur financier sur la probabilité que l’épargne des ménages soit prochainement utilisée pour rembourser la dette. Quelques pistes sont ensuite proposées pour se prémunir du risque de spoliation.

L’économiste et actuaire Olivier Berruyer offre des explications limpides - et iconoclastes -. En recourant chaque année à l’emprunt et non à l’impôt pour financer une partie de son budget, l’Etat ne fait qu’accumuler une charge fiscale  qui devra être honorée à terme par les contribuables. En période de croissance, les revenus augmentent ainsi que les rentrées fiscales, ce qui permet d'apurer la masse d’impôts en retard. Les économies stagnant, l’inéluctable approche, qui verra l’Etat récupérer de manière autoritaire les impôts qui ont été différés. Olivier Berruyer le souligne: on parle à tort de spoliation, là où il ne faut voir que pure logique comptable !

Tous les intervenants sont d’accord sur la survenue prochaine d’une crise plus grave que celle de 1929. En effet, après la crise de 2008, le système financier n’a pas été assaini, l’endettement des Etats a explosé, les déséquilibres au sein de la zone euro ne se résorbent pas et les pratiques spéculatives s’intensifient. Lorsque les prélèvements autoritaires sur l'épargne se réaliseront, l'impact sur la consommation sera dramatique et l'économie mondiale plongera. Dans ces conditions, nous disent les intervenants, il ne faut pas viser une amélioration du rendement de son épargne, mais essentiellement chercher à préserver sa conservation.

Source: 2014 : Mon épargne en danger ! (Delamarche-Berruyer-Herlin-Lecoq Vallon-Ferron Poloni)

Ecouter également Esclaves de la croissance, Le bitcoin, or numérique, Puiser dans l'épargne privée pour rembourser la dette publique, Echanges sur l’euro, l’Europe, la morale …, Le cancer de la finance, Notre dépendance absolue envers le système bancaire

{enclose Votre_epargne_en_danger.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Votre_epargne_en_danger.mp359168 Kb
 
<< Début < Préc12345678910Suivant > Fin >>

page n°1 sur 14
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés