AccueilScience et technologie Français
AddThis Social Bookmark Button

PostHeaderIcon La mondialisation expliquée par Jean Ziegler

( 12 votes )

Année: 2008

Durée: 49' 53''

Dans cet entretien audio, Jean Ziegler nous brosse avec une clarté exceptionnelle l'histoire et le mécanisme de la mondialisation. Jean Ziegler, sociologue et altermondialiste suisse, ancien professeur à la Sorbone, a été rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation du Conseil des droits de l’homme à l'ONU. Il est l'auteur de nombreux ouvrages critiques sur le capitalisme et la finance qui ont fait de lui un pestiféré dans son pays. Il nous donne ici un cours d'économie politique tout à fait remarquable qui rend compréhensible le développement de la mondialisation.

La chute de l'Union Soviétique a mis un terme à la structuration bipolaire du monde. Les idées néolibérales se sont imposées sur l'ensemble de la planète. Comme l'explique Jean Ziegler, cela a extraordinairement bien fonctionné puisque, entre 1992 et 2002, le produit mondial brut a doublé. Le monde est donc devenu considérablement plus riche, statistiquement. Statistiquement seulement, puisque cette opulence se concentre dans les pays les plus avancés.

Jean Ziegler détaille ensuite le mécanisme de la dette: après la décolonisation, comme les pays nouvellement indépendants ne disposaient pas d'une épargne locale pouvant financer leur développement, ils se sont fait octroyer des prêts par les pays occidentaux. Peu à peu, ces prêts sont devenus une charge de plus en plus lourde pour les bénéficiaires. Jean Ziegler explique comment, pour faire face à leurs obligations envers leurs créanciers, les pays du tiers-monde sont forcés de s'ouvrir aux forces néolibérales. Ainsi, un pays comme le Brésil, malgré son président ancien syndicaliste, a dû accepter de privatiser les fleurons de son économie et doit se résoudre à poufrsuivre la destruction de sa forêt pluviale pour générer les devises exigées par le service de sa dette.

Quels moyens d'action avons-nous en tant qu'individu pour faire obstacle à la mécanique implacable des inégalités planétaires ? Le marché doit-il être éliminé ou simplement rendu plus équitable ? En fin d'entretien, Jean Ziegler fournit quelques pistes sur ces questions.

Cet enregistrement de très haute qualité gagne à être écouté plus d'une fois afin d'acquérir une compréhension claire des forces qui meuvent l'histoire contemporaine !

Source: Là-bas si j'y suis - We feed the world

Ecouter également Les confessions d'un agent d'influence américain, L’or noir africain : nouvel Eldorado ? , Dambisa Moyo, l'aide fatale, Les causes structurelles de la crise alimentaire en 2008, Peut-on apprendre de la mondialisation au 19è siècle ? Petit cours d'économie politique, Serge Halimi sur "Le grand bond en arrière", Le réveil des pays exploités

{enclose La_mondialisation_expliquee_par_Jean_Ziegler.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement La_mondialisation_expliquee_par_Jean_Ziegler.mp317540 Kb
 

PostHeaderIcon Naomi Klein - la stratégie du choc

( 12 votes )

Année: 2009

Durée: 37' 23''

Dans cette interview audio, Naomi Klein détaille la stratégie du choc utilisée par les néolibéralistes pour promouvoir leur conception de l'économie: il s'agit de mettre à profit le contexte d'une crise ou d'une catastrophe naturelle pour instaurer un système politique et économique favorisant la concurrence et bénéficiant en premier lieu aux détenteurs de la force et de la puissance financière. Naomi Klein analyse des situations historiques où un tel contexte propice a été créé délibérément. Les moyens utilisés ont déjà été mentionnés dans d'autres contributions présentes sur le site: octroi de bourses aux futures élites, élimination du débat sur les choix économiques, manipulation de l'opinion et instrumentalisation des institutions de financement internationales (FMI, Banque Mondiale).

Naomi Klein n'invoque pas la théorie du complot: les tactiques néolibérales sont explicitées ouvertement dans les écrits des économistes de cette école de pensée. Comme l'explique la journaliste, les politiques et les décideurs sont parfaitement au courant de ces thèses: il s'agit maintenant d'en instruire le grand public.

Et si, peu à peu, se déchirait le voile qui masque les raisons pour lesquelles notre société semble si peu pressée de s'attaquer aux grands problèmes de notre époque ? Gageons que les think tank dont parle Naomi Klein dans l'interview planchent activement sur les chocs que nous réservent les prochaines décennies et sur les gigantesques opportunités qui en découleront, tant pour l'industrie de la sécurité que pour le secteur de la (re)construction.

Source: Là-bas si j'y suis - La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre

Ecouter également Les Etats-Unis oeuvrent à la dislocation des nations, François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?, Les confessions d'un agent d'influence américain, 10 principes de contrôle de la société, Dambisa Moyo, l'aide fatale

A voir: courte vidéo de Naomi Klein sur la stratégie du choc, interview en français de Naomi Klein sur la stratégie du choc appliquée aux bulles financières et comment réagir, discours d'adieu d'Eisenhower du 17 janvier 1961 mettant garde contre le complexe militaro industriel (sous-titres français)

{enclose Naomi_Klein-la_strategie_du_choc.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Naomi_Klein-la_strategie_du_choc.mp313150 Kb
 

PostHeaderIcon Après la crise financière, la guerre civile ?

( 8 votes )

Année: 2009

Durée: 35' 44''

Dans ce débat disponible en libre écoute consacré à la prochaine implosion de l'économie, annoncée dans le rapport LEAP 2020 no 32, Frank Biancheri explique ce qui fonde cette prévision: la crise actuelle, qui a vu l'effondrement de l'immobilier américain se propager à la finance, puis à l'économie réelle de l'ensemble de la planète, est unique dans l'histoire du monde développé. Les responsables politiques ne sont pas préparés à gérer une telle crise systémique. Captifs des anciens paradigmes, ils pensent que le système économique peut être relancé par l'injection d'énormes quantités de monnaie. Utilisant une image, Frank Biancheri explique qu'il ne s'agit pas de réparer le moteur de notre société, mais de le changer, ce qui nécessite un courage politique et une vision que les dirigeants ne possèdent pas.

On ne peut s'empêcher d'établir un parallèle entre le diagnostic de Monsieur Biancheri et l'incapacité de nos sociétés à s'attaquer à la problématique du réchauffement climatique. Propos volontairement alarmistes ou simple lucidité ? L'institut d'anticipation politique LEAP 2020, dont Frank Biancheri est le directeur, avait annoncé la crise actuelle dans son rapport de février 2002. Cela confère une crédibilité certaine aux analyses de cet organisme. Dans le cas présent, les prévisions de l'institut ne se sont pas réalisées. Faut ajouter "encore" ? Question ouverte que l'histoire se chargera de trancher !

Site de l'institut LEAP 2020

Ecouter également Jusqu'où l'or peut-il monter ?, Peter Schiff, la crise fiscale en marche aux Etats-Unis, La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Quelle situation économique pour 2010 ? , Futur crash de l'économie mondiale. Celente aura-t-il une nouvelle fois raison ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait, Vers un 4ème choc pétrolier, Pour une éthique de l'existence post-capitaliste, Technologie, gouvernance ou spiritualité ?

A voir: le docufiction de France 5 "La France en faillite" qui nous plonge dans une France en cessation de paiement sous tutelle du FMI et de l'UE

{enclose Apres_la_crise_financiere_la_guerre_civile.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Apres_la_crise_financiere_la_guerre_civile.mp312567 Kb
 

PostHeaderIcon François Asselineau - les Etats-Unis contrôlent-ils l'Europe ?

( 45 votes )

Année: 2009

Durée: 2 H 14' 05''

Dans cette conférence audio, François Asselineau, énarque, inspecteur général des finances et ancien directeur de cabinet de plusieurs ministres français, dévoile le rôle occulte des Etats-Unis dans la construction européenne.

Dès le début du 19è siècle, certains responsables politiques américains affichent l'ambition de leur pays - qui compte alors 6 millions et demi d'habitants - d'égaler la puissance de la Rome antique. Ceci ne doit pas se faire par la force, mais par le commerce. François Asselineau expose de manière très claire la stratégie des Etats-Unis: il s'agit de favoriser l'intégration européenne de manière à en faire une entité ingouvernable par absence de consensus entre ses membres aux intérêts disparates. Dans cette situation, il est plus facile pour une puissance extérieure - américaine - de se poser en leader.

François Asselineau explique comment, en 1971, le Président Nixon supprime la convertibilité du dollar. A partir de ce moment, plus aucune entrave n'empêche les Etats-Unis de multiplier l'émission de dollars scripturaux, ce qui permet au peuple américain de vivre largement au-dessus de ses moyens. Afin que ce pouvoir d'achat puisse s'exercer sans contrainte, il s'agit d'éliminer les obstacles à l'appétit commercial des Etats-Unis en instaurant le libre-échange au niveau mondial. François Asselineau montre comment les Etats-Unis s'y prennent pour éliminer le débat sur les questions d'intégration européenne et de libéralisation des marchés, en s'accaparant les élites dirigeantes de l'Europe et en contrôlant les médias.

Monsieur Asselineau a son franc-parler. Il justifie ses propos en citant ses sources et des faits historiques. Sa démonstration est à recouper avec les contributions d'autres auteurs présents sur le site.

Source: Xiberia - Qui gouverne réellement la France ?

Ecouter également Les Etats-Unis oeuvrent à la dislocation des nations, Non, nous ne sommes pas en démocratie !, La construction européenne est forcée d'évoluer vers la dictature, 3 points de vue alternatifs sur la Crimée, Manipulation de l’opinion et monnaie unique, Création monétaire par la dette, arme de guerre , Les lignes de forces derrière l'intégration européenne, Europe et Nouvel Ordre Mondial, Les confessions d'un agent d'influence américain, Naomi Klein - la stratégie du choc

A voir: vidéo de 6' 58'' Nigel Farage sur l'état de l'UE, L'Argent Dette II : Promesses chimériques

{enclose F_Asselineau-les_EU_controlent-ils_l_Europe.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement F_Asselineau-les_EU_controlent-ils_l_Europe.mp347145 Kb
 

PostHeaderIcon Dambisa Moyo, l'aide fatale

( 11 votes )

Année: 2009

Durée: 40' 21''

Table ronde à écouter: Dambisa Moyo, originaire de Zambie, est docteur en sciences économiques de l'université d'Oxford et détient un master de l'université Harvard ainsi qu'un MBA en finance. Dans cette émission consacrée à son dernier livre, "L'aide fatale : les ravages d'une aide inutile et de nouvelles solutions pour l'Afrique", Dambisa Moyo présente quelques-unes des idées qu'elle développe dans son ouvrage. Elle distingue 3 types d'aide aux pays en voie de développement. Un, l'aide en cas de catastrophe naturelle, deux l'aide sous forme de dons individuels, généralement peu importants et, trois, l'aide institutionnalisée des grands organismes internationaux tels la Banque Mondiale, le FMI ou les institutions onusiennes. Dambisa Moyo critique ce troisième type d'aide qui, comme elle le démontre, maintient les pays qui en bénéficient dans leur état de sous-développement. Comme l'explique Dambisa Moyo, pour être efficace, l'aide au développement doit être limitée dans le temps. Dans la situation inverse, les bénéficiaires s'habituent à leur situation d'assistés et n'agissent pas pour en sortir. Dambisa Moyo cite l'exemple du plan Marshall qui a été efficace pour l'Europe parce que limité à une courte période.

L'aide institutionnelle sur une longue période n'incite pas les gouvernements à développer le tissu économique de leur pays afin que celui-ci génère ses propres recettes fiscales. Au contraire, en évitant d'oeuvrer au décollage économique du pays et à l'émergence d'une classe moyenne, les cleptocrates au pouvoir maintiennent les conditions de pauvreté qui, en retour, justifient la poursuite sine die de l'aide des pays riches.

Le point de vue de Dambisa Moyo ne fait pas l'unanimité au sein des autres intervenants. Toutefois, les critiques qui lui sont opposées laissent entrevoir que les questions soulevées par Dambisa Moyo dépassent largement le cadre de la simple  provocation.

Source: France Culture  - Du grain à moudre

Ecouter également L'Afrique, malade de sa solidarité ?, Perspectives démographiques pour le milieu du siècle, L’or noir africain : nouvel Eldorado ? , La mondialisation expliquée par Jean Ziegler, Les causes structurelles de la crise alimentaire en 2008, Daniel Cohen - économiste inquiet, Les confessions d'un agent d'influence américain, Naomi Klein - la stratégie du choc

A voir: une excellente interview en anglais de Dambissa Moyo sur FORA.tv

{enclose Dambissa_Moyo-l_aide_fatale.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Dambissa_Moyo-l_aide_fatale.mp314190 Kb
 

PostHeaderIcon Peut-on apprendre de la mondialisation au 19è siècle ? Petit cours d'économie politique

( 5 votes )

Année: 2007

Durée: 55' 55''

Dans cet exposé à écouter, Daniel Cohen, mathématicien, docteur en sciences économiques et auteur apprécié, développe une vision très intéressante de la mondialisation et de sa dynamique.

Le 19è siècle voit l'émergence d'un premier épisode de mondialisation conduit par la puissance économique dominante de l'époque, l'Angleterre. Des grands pays ou continents comme la Chine, l'Inde, l'Afrique et l'Amérique latine se retrouveront très en retard à l'issue de cette période de libre-échange. Traumatisés, ils s'orienteront au moment de la décolonisation vers un développement interne restreignant les échanges commerciaux avec l'extérieur. A partir de 1975, nouveau revirement: le libre-échange refait surface et s'imposera définitivement au moment de la chute du Mur de Berlin et de l'effondrement de l'empire soviétique. Y a-t-il des leçons à tirer du premier développement de la mondialisation au 19è siècle desquelles on peut s'inspirer pour comprendre - gérer - la phase de mondialisation qui prévaut aujourd'hui ? Cette question représente le fil conducteur de la conférence de Daniel Cohen.

Source: Video Dailymotion - Playlist Daniel Cohen

Ecouter également Création monétaire et endettement, La mondialisation expliquée par Jean Ziegler, Daniel Cohen - économiste inquiet, Serge Halimi sur "Le grand bond en arrière", L’or noir africain : nouvel Eldorado ?

A voir: un documentaire très intéressant sur la mondialisation illustrée par l'industrie du pneu

{enclose Peut-on_appr_de_la_mondialisation_au_19e.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement Peut-on_appr_de_la_mondialisation_au_19e.mp319662 Kb
 

PostHeaderIcon L’or noir africain : nouvel Eldorado ?

( 8 votes )

Année: 2009

Durée: 28' 36''

Interview audio de Fweley Diangitukwa, docteur en sciences économiques et sociales et auteur de "Les grandes puissances et le pétrole africain. Etats-Unis - Chine : une compétition larvée pour l’hégémonie planétaire". L'Afrique compte pour 10 % de la production mondiale de pétrole. La Chine prévoit une explosion du nombre de voitures en circulation sur son territoire, passant de 8.5 millions en 2007 à 100 millions de véhicules en 2015. La Chine n'ayant pas accès au pétrole du Moyen Orient, exploité par les Européens et les Américains, elle s'active en Afrique pour conclure des accords d'exploitation avec les pouvoirs en place. Sa position envers les Droits de l'Homme en fait un interlocuteur accommodant pour certains pays africains. Fweley Diangitukwa analyse également les raisons historiques pour lesquelles les richesses naturelles africaines ne profitent pas à la population et au développement des pays. La Chine se démarque des autres pays en apportant des projets de développement des infrastructures en échange des droits d'exploitation du pétrole. Nouvelle forme de colonialisme ou stratégie gagnant/gagnant ? La question mérite d'être posée.

Source: RSR Espace 2 - Les Temps qui courent

Ecouter également L'Afrique, malade de sa solidarité ?, Etats-Unis, Chine, Inde, affrontement géopolitique, La Chine, condamnée à la croissance, Les confessions d'un agent d'influence américain, Bruno Tertrais - Chine et Inde face à leurs défis, Peut-on apprendre de la mondialisation au 19è siècle ? Petit cours d'économie politique, Dambissa Moyo, l'aide fatale

{enclose L_or_noir_africain_nouvel_Eldorado.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Télécharger
Télécharger l'enregistrement L_or_noir_africain_nouvel_Eldorado.mp310349 Kb
 
<< Début < Préc11121314Suivant > Fin >>

page n°11 sur 14
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés