Accueil Solutions pour l'avenir

PostHeaderIcon Financer la transition écologique par la planche à billets

( 5 votes )

Année: 2013

Durée: 1 H 48' 43''

Cet enregistrement contient une conférence de Gaël Giraud, économiste, mathématicien et Jésuite. Gaël Giraud livre un véritable cours d’économie, rendu extrêmement abordable par la clarté et la pédagogie de ses explications. Son exposé aborde la situation économique en zone euro, avec un retour sur les causes de la crise, ainsi que les difficultés du secteur bancaire français. Il se termine par des propositions de sortie crise via le lancement de la transition énergétique, effort financé par une création monétaire non inflationniste.

La présentation de Gaël Giraud ne constitue pas simplement une énième analyse de la crise de la zone euro. L’économiste questionne de manière pertinente un certain nombre d’idées reçues: sans vouloir diminuer la responsabilité de la Grèce dans le déclenchement de la crise, il fournit des indices montrant que les Européens se sont eux-mêmes compromis en favorisant l’entrée de ce maillon faible dans l’euro. Mais plus important, le conférencier démontre que l’émission monétaire - la planche à billets - n’est pas nécessairement inflationniste.

La relation émission monétaire - évolution des prix constitue l’axe central de l’exposé de Gaël Giraud. Considérant l’état des finances publiques des pays européens, l’économiste conclut que la nécessaire conversion écologique de l’économie doit être financée par la planche à billets. Il explique pourquoi cela n’aurait pas d’impact inflationniste sur les prix.

Cet enregistrement contient des idées économiques novatrices qui méritent d'être soigneusement analysées, sans doute à travers une écoute multiple ...

Source: YouTube - L'illusion financière, Gaël Giraud

Ecouter également Jeremy Rifkin - la troisième révolution industrielle, La vision énergétique de Jean-Marc Jancovici, L’Europe avance en matière énergétique, Le cancer de la finance, Notre dépendance absolue envers le système bancaire

{enclose Financer_la_transition_ecol_par_la_pl_a_billets.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Financer_la_transition_ecol_par_la_pl_a_billets.mp3)89186 Kb

Mis à jour ( Lundi, 23 Septembre 2013 20:35 )

 

PostHeaderIcon Frédéric Lenoir, guérir le monde

( 12 votes )

Année: 2012

Durée: 1 H 07' 10''

Dans cette conférence publique, Frédéric Lenoir, philosophe, écrivain, directeur de la rédaction du Monde des Religions, nous offre une vision très synthétique de l’état du monde et des facteurs qui ont conduit à cette situation. Il aborde également le sujet du bonheur individuel, tel qu’il est traité par les différentes traditions spirituelles. Enfin, le philosophe propose quelques pistes pour se sortir de l’ornière, considérations basées sur l’analyse exposée dans la conférence.

Frédéric Lenoir est bien conscient des menaces qui pèsent sui l'humanité. Il souligne toutefois les nombreux aspects - objectifs - qui font que la vie aujourd’hui est considérablement plus aisée et plus gratifiante que dans le passé.

Comme l’explique le philosophe, notre civilisation pâtit de l’excès de réductionnisme qu’entraîne la vision cartésienne du monde, laquelle considère celui-ci comme une mécanique. S’y ajoute l’encouragement de l’individualisme et de la recherche du profit - maximal et à court terme - théorisés par le libéralisme économique.

Après avoir listé les valeurs universellement acceptées par toutes les civilisations, Frédéric Lenoir met en perspective deux d'entre elles: la liberté et la fraternité. La première est portée au pinacle dans le monde occidental alors que la seconde vient en première place dans les sociétés moins avancées. Par l’infusion de l’une et de l’autre là où elle est en déficit, nous parviendront à dépasser le choc des cultures qui prévaut aujourd’hui, nous dit le philosophe ...

Source: Vimeo - Guérir le monde (Conférence INREES avec Frédéric Lenoir)

Ecouter également Se comporter aujourd’hui comme si l’on devait mourir ce soir …, Les Rose-Croix, entretien avec Frédéric Lenoir, Frédéric Lenoir - le Christ philosophe, La spirale incontrôlable de l’accélération, Le pouvoir du moment présent, Société de la connaissance - société de la conscience, 4 scénarios pour la société en 2050, Pour une éthique de l'existence post-capitaliste, Les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz

{enclose Frederic_Lenoir_guerir_le_monde.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Frederic_Lenoir_guerir_le_monde.mp3)31491 Kb

Mis à jour ( Lundi, 10 Juin 2013 23:13 )

 

PostHeaderIcon Jeremy Rifkin - la troisième révolution industrielle

( 8 votes )

Année: 2012

Durée: 1 H 08' 44''

Cet enregistrement en langue anglaise contient une conférence passionnante de l’économiste et conseiller Jeremy Rifkin dans laquelle il expose sa vision de la troisième révolution industrielle. Vingt années de réflexion sont condensées en une stratégie basée sur cinq piliers pour conduire le monde vers une économie décarbonée durable.

Jeremy Rifkin décrit la transition d’un modèle de production et de distribution d’énergie centralisé à une architecture énergétique collaborative en réseau, sur le modèle de l’Internet: Internet constitue un système de production d’informations décentralisé qui se développe de manière organique, sans encadrement par un système de contrôle au sommet. La vision de Jeremy Rifkin consiste en une multitude d’unités de production / consommation d’énergie reliées en maillage les unes aux autres et échangeant leur énergie de manière dynamique en fonction des besoins et des excédents produits.

La réalisation de cette architecture s’appuie sur cinq composantes en interaction (voir le diagramme):

  1. la transition vers la production d’une énergie 100 % renouvelable,
  2. la transformation des habitations en unité de production d’énergie (immeubles à énergie positive),
  3. le stockage local de l’énergie, notamment sous forme d’hydrogène,
  4. la conversion du parc de véhicules en unités hybrides interconnectées
  5. et pour relier tous ces éléments, la mise en place d’un réseau intelligent de distribution de l’électricité fonctionnant de manière analogue à l’Internet - le smart grid.

La troisième révolution industrielle sera massivement créatrice d’emplois. En outre, elle peut très vite s’étendre aux pays en voie de développement, là où par ailleurs le paradigme de production centralisée de l’énergie a démontré son inefficacité.

Jeremy Rifkin explique comment l’Allemagne conduit la mise en place de cette stratégie pentagonale, entraînant avec elle l’Union Européenne. Toutefois, souligne l’économiste, la  transition requiert un changement de conscience pour réussir: l’avènement de la conscience biosphérique.

Source: YouTube - Jeremy Rifkin Energy @ German Conference at Harvard 2012

Ecouter également Financer la transition écologique par la planche à billets, L’Europe avance en matière énergétique, La vision énergétique de Jean-Marc Jancovici, Joël de Rosnay - La société fluide, Les Fab Labs, Société de la connaissance - société de la conscience

{enclose Jeremy_Rifkin-troisieme_revol_industrielle.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Jeremy_Rifkin-troisieme_revol_industrielle.mp3)32223 Kb

Mis à jour ( Lundi, 04 Février 2013 22:47 )

 

PostHeaderIcon Réinventer la monnaie pour lutter contre la crise

( 0 votes )

Année: 2010

Durée: 53' 18''

Cette émission de radio traite du rôle de la monnaie dans les sociétés humaines. La monnaie est au coeur des échanges entre agents économiques. Comme l'explique le philosophe, consultant et écrivain Michel Saloff-Coste, dès qu'une société humaine se structure en spécialisant ses activités de production, apparaissent le troc, puis la monnaie.

Est examiné ensuite le problème de la création de la monnaie. Ce pouvoir est aujourd'hui dévolu au système bancaire et s'exerce via la dette. La nécessité de devoir payer un intérêt sur la somme empruntée rend les activités économiques tributaires d’une croissance continue, laquelle se heurte de plus en plus à la finitude de la planète.

Dans les pays sous-développés, de même que dans les sociétés en crise, le manque de monnaie constitue un frein important au fonctionnement de l’économie, nuisant à la fluidité des échanges. C'est ici qu'intervient le concept de monnaie complémentaire, destinée à irriguer les zones délaissées par la monnaie principale. Le recours à la monnaie complémentaire permet notamment de développer un microcrédit à taux d'intérêt nul, avec en plus comme avantage de stimuler l'économie locale, comme l'explique Benigne Duparc, expert en microfinance. La monnaie complémentaire peut également être utilisée pour valoriser des productions de valeur qui échappent pour le moment au circuit économique.

Le monde est de plus ne plus fractal, thème cher au consultant Bruno Marion. Cela signifie concrètement qu'il existe de plus de micro territoires ou d'interstices qui appellent à la création de systèmes de monnaie complémentaire. Celle-ci est donc sans aucun doute une préoccupation pour les années qui viennent ...

Source: Université Intégrale - Passé, présent et futur de l'économie 1 - 2 , Université Intégrale - Passé, présent et futur de l'économie 2 - 2

Ecouter également Pour changer la société, les monnaies complémentaires, La monnaie, monoculture ou écosystème, Plus loin avec les monnaies complémentaires, Monde fractal: opportunité de changement, Création monétaire et endettement

{enclose Reinventer_la_monnaie_pour_lutter_contre_la_crise.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Reinventer_la_monnaie_pour_lutter_contre_la_crise.mp3)24987 Kb

Mis à jour ( Jeudi, 31 Mai 2012 19:21 )

 

PostHeaderIcon Beaujeu, la première école de biodynamie en France

( 7 votes )

Année: 2013

Durée: 1 H 44' 46''

Cet enregistrement contient les deux émissions que Terre à Terre a consacrées à l’école de Beaujeu, la première école d’agriculture biodynamique en France. Crée par deux personnalités étonnantes, Suzanne et Victor Michon, anciens Résistants, un couple d'intellectuels et de philosophes au sens étymologique du terme, et active de 1983 à 1998, l’école a prodigué à quelques centaines d’étudiants d’âge et de provenance géographique variés un enseignement éclectique associant agroécologie, biodynamie, permaculture, phytothérapie, microbiologie des sols et philosophie steinerienne. Y prédominait l’esprit de don de la connaissance, sans recherche de profit.

La biodynamie, développée par Rudolf Steiner, considère l’exploitation agricole comme un organisme vivant. Comme on s’en rend compte à l’écoute des témoignages d’anciens élèves et d’enseignants, l’école de Beaujeu avait également pour résultat d’éduquer à la vie. Les personnes qui eurent la chance d’y étudier en revinrent transformées et redressées intérieurement.

L’expérience formatrice et éducative relatée ici montre un exemple d’institution en phase avec le renouvellement dont notre époque a besoin. Puissent ces témoignages favoriser ou faire naître des initiatives de même nature !

Source: Terre à terre - 19 jan 2013, L'école de Beaujeu et les précurseurs de la bio (1), Terre à terre - 26 jan 2013, L'école de Beaujeu et les précurseurs de la bio (2)

Ecouter également Rudolf Steiner - donner accès au monde invisible, Le sol, une ressource à protéger, Entretien avec l'agroécologiste Pierre Rabhi,L'agroforesterie réenchante le paysage, Regards nouveaux sur l'arbre

A lire: Une agriculture du vivant : l'héritage de l'école de Beaujeu

A voir: courte vidéo pour faire connaissance avec Victor Michon

{enclose Beaujeu_premiere_ecole_biodynamie_France.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Beaujeu_premiere_ecole_biodynamie_France.mp3)49112 Kb

Mis à jour ( Lundi, 11 Février 2013 23:36 )

 

PostHeaderIcon Technologies numériques et nouveaux moyens d'échange

( 4 votes )

Année: 2012

Durée: 40' 13''

Cette émission de radio examine avec Jean-Michel Cornu, ingénieur, expert en Nouvelles Technologies et Société de l'Information, comment l'informatique et les télécommunications permettent l'émergence de plateformes innovantes facilitant les échanges monétisés ou gratuits.

Comme l'explique Jean-Michel Cornu, l'émission de la monnaie est encore en majeure partie un monopole des banques. Ce pouvoir est toutefois battu en brèche par les moyens de paiement alternatifs, dont les monnaies complémentaires. L'utilisation de programmes informatiques pour affecter une valeur aux biens et services échangés offre une plus grande sophistication dans la détermination de celle-ci, la faisant dépendre du calendrier, de la réputation du producteur ou encore du nombre de mouvements sur son compte par exemple.

En fin d'enregistrement, Jean-Michel Cornu nous donne l'exemple d'une monnaie complémentaire mise en oeuvre à Curitaba, ville verte du Brésil. Nous comprenons comment une monnaie complémentaire peut potentiellement assainir une collectivité en encourageant une activité productive "vertueuse", dont le produit est dépensé en biens ou services bénéfiques tant pour leur acquéreur que pour la société ou l'environnement.

Source: France Culture, Place de la toile - Monnaies et numérique

Ecouter également Le bitcoin, or numérique, La monnaie, monoculture ou écosystème, Libre accès à l'information et société d'abondance, Internet, le nouveau pouvoir de l'individuLes Fab Labs

A lire: un article sur les monnaies complémentaires qui parle également de l'expérience de Curitaba

{enclose Tech_numeriques_nouv_moyens_echange.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Tech_numeriques_nouv_moyens_echange.mp3)18858 Kb

Mis à jour ( Jeudi, 19 Juillet 2012 21:43 )

 

PostHeaderIcon De l'égoïsme moutonnier à l'individualisme éclairé

( 5 votes )

Année: 2012

Durée: 44' 35''

Dans cette interview, le philosophe et essayiste Dany-Robert Dufour s'exprime sur son dernier livre, "L'individu qui vient ... après le libéralisme". Selon Dany-Robert Dufour, nos sociétés ne sont pas individualistes, mais seulement égoïstes. Les individus, sous l'influence des innombrables injonctions de la publicité, cèdent égoïstement à leurs envies et à leurs pulsions. Dany-Robert Dufour pointe du doigt la philosophie libérale: celle-cii trouve son origine au XVII ème siècle dans les idées de Bernard de Mandeville, reprises par Adam Smith, et résumées par l'aphorisme les vices privés concourent au bien  public.

Dany-Robert Dufour montre que cette idéologie conduit aux crises contemporaines - financières, écologiques, sociétales -. Pour nous sortir de cet inéluctabilité, nous devons développer notre individualisme, en d’autres termes notre discernement, notre maîtrise de soi et notre sens de la responsabilité, afin de redonner place aux autres systèmes d'échanges, de nature symbolique ou solidaire, que l'économie fondée sur l'égoïsme individuel entend éliminer. Le philosophe cite la Grèce antique en exemple. On y apprenait aux jeunes gens à contrôler leurs pulsions afin que ceux-ci résistent à la croyance - l’hubris - que tout est possible.

La pensée de Dany-Robert Dufour constitue une de ces contributions qui indiquent dans quelle direction notre civilisation doit se réformer pour assurer sa pérennité sur le long terme !

Source: RFI - Pourrait-on être égoïste et altruiste ?

Ecouter également Echanges sur l’euro, l’Europe, la morale …, Isabelle Stengers - résister à la barbarie qui vient, Bertrand Méheust - Trop tard pour sauver la planète ?, La publicité, reflet de l'inconscience collective, Comment naît l'homo oeconomicusComment le capitalisme nous infantilise

A voir: le documentaire "Consommer à en mourir"

A lire: la Fable des Abeilles de Bernard de Mandeville et l'article de Wikipedia qui lui est consacré

{enclose Egoisme_moutonnier_a_indiviualisme_eclaire.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Egoisme_moutonnier_a_indiviualisme_eclaire.mp3)20902 Kb

Mis à jour ( Lundi, 10 Juin 2013 15:09 )

 
Plus d'articles...
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés