Accueil Solutions pour l'avenir Français
AddThis Social Bookmark Button

PostHeaderIcon Retour à la crise des années 30 ?

( 5 votes )

Année: 2010

Durée: 1 H 05' 46''

Bande-son du débat télévisé en direct "C dans l'air" du 7 mai 2010. Alors que les dirigeants européens sont réunis à Bruxelles pour tenter de secourir l'euro et que les bourses dévissent, Michel Godet, économiste, François Lenglet, rédacteur en chef économie et les journalistes Philip Turle et Agnès-Catherine Poirier  débattent en direct de la situation. François Lenglet maintient ce qu'il avait annoncé en 2007 déjà au moment de la crise des subprimes: nous assistons à la deuxième phase de la crise, laquelle nous conduit à une répétition de la crise des années 30. Toutefois, contrairement à cette époque, les gouvernements se parlent, ce qui favorise un règlement par la concertation et écarte de mauvais souvenirs ...

François Lenglet ne fais pas dans la langue de bois: il dénonce l'impéritie financière des cigales européennes. Si tous les pays avaient calqué leur gestion financière sur celle de l'Allemagne, nous n'en serions pas là. Cette crise annonce que c'en est fini de vivre au-dessus de ses moyens en puisant nos ressources dans la poche de nos enfants.

Comme l'explique le même intervenant, grâce à la monnaie commune, qui a joué le rôle d'un Deutsche Mark appliqué à l'ensemble de la zone euro, les pays membres ont pu emprunter aux taux d'intérêt très bas qui étaient ceux de l'Allemagne, doublant sans douleur le montant de leur dette. La crise arrive et fait éclater ce mécanisme.

Une partie de l'émission examine la situation en Grande Bretagne au moment où les dernières élections ont abouti à une instabilité sur le plan politique. L'évolution économique de l'Angleterre se caractérise par un accroissement considérable des inégalités sociales et une quasi disparition de la classe moyenne.

Un des atouts de la France par rapport à la Grèce est la fiabilité de son système fiscal: "en France, les impôts rentrent !", comme le souligne Michel Godet. Ce fait est de nature à rassurer les marchés tentés par la contagion. Au terme de ce débat, la conclusion qui s'impose est que le moment de "siffler la fin de la récréation" pour la France est arrivé. Résultat: nous entrons dans le début d'une nouvelle ère, celle de la rigueur.

Source: C dans l'air - Les marchés s’enfoncent, 7 mai 2010, avec Michel Godet, François Lenglet, Philip Turle, Agnès-Catherine Poirier (vidéo disponible pour une durée limitée)

Ecouter également L'euro risque-t-il d'exploser ?, Jacques Attali: tous ruinés dans 10 ans ?, France, Europe, la rigueur s'annonce, France, l'heure des comptes, France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?, La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, Quelle situation économique pour 2010 ? , La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait

A lire: témoignage sur les effets de la rigueur en Argentine

{enclose Retour_a_la_crise_des_annees_30.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Retour_a_la_crise_des_annees_30.mp3)23127 Kb

Mis à jour ( Mercredi, 16 Juin 2010 21:36 )

 

PostHeaderIcon France, l'heure des comptes

( 4 votes )

Année: 2010

Durée: 1 H 05' 43''

Comme il ressort de la bande-son de ce débat télévisé du 6 mai 2010, le moment est historique: les évènements qui se précipitent en Grèce et l'urgence de prévenir la contagion dans la zone euro sonnent l'heure de la rigueur pour l'ensemble de l'Europe et pour la France en particulier. La décision du Premier ministre français François Fillion de geler les dépenses de l'Etat et de réaliser 5 milliards d'euros d'économies est minuscule en comparaison des 150 milliards d'euros du déficit public de la France. Elle annonce cependant un tournant dans la politique de déficits pluridécennale de ce pays. Les années qui viennent seront amères, comme le laissent entendre les intervenants de l'émission, Jean-Pierre Gaillard, journaliste économique, Philippe Dessertine, professeur de finance et Dominique Reynié, politologue.

Les pays européens se divisent en deux groupes: les vertueux, Allemagne, Autriche, Hollande, pays nordiques qui, durant les dix ou quinze dernières années, ont consenti à des sacrifices pour équilibrer leurs dépenses et améliorer leur productivité, et les cigales, Grèce, Portugal, Espagne, Italie et France, qui, à des degrés divers, ont vécu au-dessus de leurs moyens. Après les atermoiements, le ton est clairement à la fermeté car il s'agit de choisir entre l'implosion des économies européennes, puis mondiales, et une rigueur qui va passablement changer les habitudes de consommation de cette partie du monde.

L'idée évoquée d'une sortie de la Grèce de la zone euro apparaît vite comme impraticable: elle entraînerait une série de réactions en chaîne d'ampleur incalculable en raison de l'intrication des liens financiers libellés en euro entre la Grèce et les autres pays de l'union monétaire. Elle contribue toutefois à exacerber la spéculation sur la monnaie européenne, tout comme les émeutes en Grèce aggravent la situation de ce pays en plombant sa principale industrie d'exportation, le tourisme.

En conclusion, l'avenir qui se dessine ressemble bel et bien à une forme de décroissance.

Source: C dans l'air - Rigueur : la France gèle ses dépenses, 6 mai 2010, avec Jean-Pierre Gaillard, Philippe Dessertine et Dominique Reynié (vidéo disponible pour une durée limitée)

Ecouter également L'euro risque-t-il d'exploser ?, Jacques Attali: tous ruinés dans 10 ans ?, Retour à la crise des années 30 ?, France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?, La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, Quelle situation économique pour 2010 ? , La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait

{enclose France_l_heure_des_comptes.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (France_l_heure_des_comptes.mp3)23108 Kb

Mis à jour ( Mercredi, 16 Juin 2010 21:35 )

 

PostHeaderIcon France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?

( 3 votes )

Année: 2009

Durée: 40' 27''

Cet enregistrement audio décortique l'opposition entre les modèles économiques français et allemand. S'opposent deux conceptions de l'équilibre du commerce extérieur et de la rigueur budgétaire: Xavier Timbeaud, directeur du Département analyse et prévision de l'OFCE, soutient que la discipline budgétaire allemande et l'accent qu'elle met sur le renforcement de sa compétitivité internationale freine la relance et comporte un risque déflationniste. Marc de Scitivaux, co-président des Cahiers Verts de l'Économie, à contrario, fustige l'impéritie économique de la France, pays dont le budget public est déficitaire depuis 35 ans et qui fonde sa croissance économique non sur l'efficacité de ses facteurs de production, mais sur son endettement.

Marc de Scitivaux explique que l'Allemagne, lors du passage à l'euro, est entrée dans la monnaie commune avec un Deutsche Mark surévalué. Les salaires allemands étaient donc artificiellement élevés par rapport à ceux des autres pays de l'Euroland. Pour restaurer sa compétitivité, l'Allemagne a baissé ses rémunérations et a stimulé sa productivité tout en contrôlant de manière stricte son déficit public. Ces efforts la place désormais en seconde position des exportateurs mondiaux, derrière la Chine. La France, en comparaison, fait figure de cigale, elle qui a laissé filer ses salaires et son endettement public. Est-il maintenant opportun de reprocher aux Allemands leur position de premier de classe ? Eternel problème de l'inégalité ...

La matière de cet enregistrement est complexe et riche en même temps: elle mérite clairement plusieurs écoutes afin d'en comprendre toute la subtilité !

Source: France Culture  - Du grain à moudre

Ecouter également Soutien à l'euro - le sacrifice des Allemands, France, Europe, la rigueur s'annonce, France, l'heure des comptes, La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, Finance et Europe, les mauvaises pratiques, Quelle situation économique pour 2010 ?

A lire: L´inflation ou la faillite guettent de nombreux pays

{enclose France_Allemagne_qui_est_le_mauvais_joueur.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (France_Allemagne_qui_est_le_mauvais_joueur.mp3)14224 Kb

Mis à jour ( Dimanche, 11 Juillet 2010 21:46 )

 

PostHeaderIcon Quelle situation économique pour 2010 ?

( 1 vote )
Année: 2010

Durée: 31' 45''

Dans cet enregistrement audio, les économistes Nicolas Bouzou et Philippe Dessertine s'interrogent sur la possibilité d'une sortie de la crise en 2010. L'économie actuellement se compare à un malade sous double perfusion: celle de l'émission monétaire via les plans de relance et celle des taux d'intérêts, maintenus très bas par les banques centrales. La croissance constatée au second semestre 2009 provient essentiellement de ces deux mesures. Dans le courant de l'année 2010, il faudra pourtant songer à retirer les perfusions, lesquelles ont des allures de fuite en avant. En effet, les Etats s'endettent dangereusement et les taux d'intérêts bas entraînent un risque inflationniste qui provoquera immanquablement leur remontée, suivie des conséquences que l'on peut imaginer sur les marchés financiers. Tout le défi consiste à choisir le moment de la fin des mesures de relance ainsi que l'élaboration de la politique - par exemple d'innovation - qui prendra le relais.

Source: Canal Académie - Nicolas Bouzou et Philippe Dessertine : Quelle situation économique pour 2010 ?

Ecouter également France, l'heure des comptes, 1 pourcent de croissance = un monde triste, La crise de 2010 plus grave que la crise de 2008 ?, Ignacio Ramonet - le crash parfait, Après la crise financière, la guerre civile ?

A lire: La dette de l’Europe de l’Est ne sera pas remboursée, L´inflation ou la faillite guettent de nombreux pays, En route vers la Grande Dépression ?

{enclose Quelle_situation_economique_pour_2010.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Quelle_situation_economique_pour_2010.mp3)11165 Kb

Mis à jour ( Vendredi, 28 Mai 2010 21:24 )

 

PostHeaderIcon 1 pourcent de croissance = un monde triste

( 4 votes )
Année: 2009

Durée: 20' 31''

Dans cet interview audio, l'économiste Jacques Delpla expose 3 scénarios pour l'avenir de l'économie mondiale. Le 1er scénario, pessimiste, prévoit une plongée de l'économie en raison d'une situation des acteurs financiers pire que ce qui a été estimé jusqu'alors. Le second scénario, le plus probable selon Jacques Delpla, prévoit une faible croissance de l'ordre de 1 % annuellement pendant des années en raison de la nécessité pour le secteur public et les ménages de se désendetter. Cette croissance modeste sera entièrement absorbée par la progression des dépenses de santé et l'augmentation du nombre de retraités. Ceci nous laisse "un monde triste", selon les termes de Jacques Delpla, car dénué de perspectives d'amélioration. Comme on le voit; l'économisme qui prône la croissance ad infinitum en dépit des limites de la planète n'a pas fini de sévir ...

Le dernier scénario, peu probable bien que souhaité, postule le retour de la croissance d'avant la crise suite aux restructurations en profondeur auxquelles auraient consenti les pays occidentaux.

Source: Fortune FDeSouche - Crise : trois scénarios pour la suite...

Ecouter également Quelle situation économique pour 2010 ? , La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande, Ignacio Ramonet - le crash parfait

{enclose 1_pct_de_croissance-un_monde_triste.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (1_pct_de_croissance-un_monde_triste.mp3)7218 Kb

Mis à jour ( Jeudi, 29 Avril 2010 15:10 )

 

PostHeaderIcon La cigale grecque (française ?) et la fourmi allemande

( 2 votes )

Année: 2010

Durée: 1 H 06' 14''

Cette table ronde audio a pour thème le récent accord de soutien à la Grèce menacée de faillite. François Lenglet explique qu'en 15 ans, les coûts de production de la Grèce et de la France se sont accrus de 65 % et, respectivement, 35 %, alors que durant la même période, ceux de l'Allemagne n'augmentaient que de 5 %. L'Allemagne a réussi à contenir sa masse salariale, boostant sa compétitivité internationale alors que d'autres pays d'Europe plus laxistes ont laissé filer leur déficit extérieur ainsi que leurs finances publiques. Les maillons faibles de l'euro, Grèce, Portugal, Espagne et France, se trouvent maintenant dans une situation critique alors que l'existence de la monnaie commune rend impossible le recours à la dévaluation pour restaurer l'équilibre (exportations plus compétitives, renchérissement des importations). Le seul ajustement qui subsiste consiste à geler ou à baisser les salaires tout en accroissant les prélèvements fiscaux - une politique de rigueur qui ne peut qu'engendrer de graves affrontements sociaux. François Lenglet résume très bien la situation en opposant sans complaisance la mentalité de cigale de la France à aux vertus de la fourmi allemande. Une chose est certaine: une monnaie commune n'est viable sur le long terme que si les économies nationales convergent, avec notamment un strict respect des critères de rigueur budgétaire. En ayant failli au niveau de l'application des accords de Maastricht, l'Europe s'est mise dans une situation pour le moins inextricable !

Source: C dans l'air - L’euro(pe) secoué(e), 28 mars 2010, avec François Lenglet, Jean-Pierre Gaillard, Marc Fiorentino (vidéo du débat plus disponible)

Ecouter également Soutien à l'euro - le sacrifice des Allemands, France, Europe, la rigueur s'annonce, France, l'heure des comptes, France, Allemagne: qui est le mauvais joueur ?, Finance et Europe, les mauvaises pratiques, Quelle situation économique pour 2010 ?

A lire: L´inflation ou la faillite guettent de nombreux pays

{enclose La_cigale_grecque_et_la_fourmi_allemande.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (La_cigale_grecque_et_la_fourmi_allemande.mp3)23287 Kb

Mis à jour ( Dimanche, 11 Juillet 2010 21:47 )

 

PostHeaderIcon Les causes structurelles de la crise alimentaire en 2008

( 2 votes )
Année: 2008

Durée: 1 H 59' 44''

Dans la bande son de ce débat télévisé consacré à la crise alimentaire de 2008 s'expriment plusieurs points de vue intéressants sur l'approvisionnement en nourriture dans le monde. Jean Ziegler explique qu'en voulant produire pour l'exportation uniquement, beaucoup de pays en développement se sont rendus dépendants de l'extérieur en matière alimentaire, et donc vulnérables aux fluctuations de prix sur les marchés internationaux. Marcel Mazoyer décrit les cycles longs qui influencent les prix des denrées alimentaires: ceux-ci, tendanciellement à la baisse en raison de l'accroissement de la productivité agricole, chassent du marché les producteurs les moins performants, jusqu'au moment ou une série de mauvaises récoltes font exploser les prix, rendant à nouveau attractifs les investissements dans le secteur agricole. Autre facteur important dans cette crise, les subventions de l'agriculture dans les pays industrialisés, tant à la production qu'à l'exportation. Résultat: les excédents agricoles de ces pays inondent à bas prix les pays du tiers-monde et entraînent la ruine des producteurs locaux, favorisant du même coup l'exode des paysans vers les villes. Qu'en est-il du rôle des biocarburants dans la hausse des prix ? Philippe Chalmin, économiste, fait remarquer que le riz, principal responsable des émeutes de la faim, n'est pas utilisé pour la production d'énergie verte. Sylvie Brunnel, géographe, livre une réflexion intéressante, expliquant que les Etats-Unis, en garantissant aux agriculteurs un prix plancher pour leurs récoltes destinées aux biocarburants, empêche ceux-ci de descendre trop bas et de causer la disparition des petits producteurs dans les pays du sud.

La problématique de l'approvisionnement alimentaire de la planète est complexe, ce qui se traduit dans la richesse et la multiplicité des positions exposées dans le débat. On peut sans doute regretter que celui-ci prend peu en considération le facteur démographique, et encore moins le fait que la productivité de l'agriculture dépend fortement des énergies fossiles ...

Source: Google Video - Jean Ziegler mots croises LA CRISE ALIMENTAIRE 2008-05-05

Ecouter également Nourrir tout le monde: le défi, Comment (bien) nourrir la planète, Perspectives démographiques pour le milieu du siècle, La mondialisation expliquée par Jean Ziegler, Dambisa Moyo, l'aide fatale, Marcel Mazoyer - les révolutions agricoles, Les confessions d'un agent d'influence américain, Daniel Cohen - économiste inquiet

{enclose Causes_structurelles_crise_alimentaire_2008.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Causes_structurelles_crise_alimentaire_2008.mp3)42100 Kb

Mis à jour ( Dimanche, 11 Avril 2010 19:00 )

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

page n°8 sur 13
FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés