Accueil Spiritualité Anglais Cymatique, science et magie du son

PostHeaderIcon Cymatique, science et magie du son

( 8 votes )

 

Durée: 1 H 01' 09''

 

Cet enregistrement est en langue anglaise. John Reid, ingénieur acousticien anglais et inventeur, étudie les effets du son sur la matière. Il répand du sable sur une plaque ou une membrane qu'il soumet ensuite à des sons de différente nature. Le sable se rassemble là où les vibrations sont les moins fortes, ce qui dessine des motifs étonnants, voire des figures géométriques. John Reid explique comment il a pu obtenir un pentagone avec un cercle en son centre, ce qui est particulièrement intéresssant puisque le pentagone est construit sur le nombre d'or, représenté par la lettre grecque phi.

Lorsque John Reid se rend en Egypte pour effectuer une expérience de cymatique à l'intérieur de la Grande Pyramide, il souffre d'un mal de dos lancinant. A sa grande surprise, il s'aperçoit après 1/2 heure de résonance à l'intérieur d'une chambre funéraire que ses douleurs ont disparu. Ceci l'orientera sur la recherche d'applications thérapeutiques de la cymatique.

Autre constatation étonnante: les motifs qui se dessinent sur la surface en vibration évoquent les anciens hiéroglyphes égyptiens. Une expérience similaire avec un didgeridoo fait apparaître des motifs qui ressemblent aux peintures traditionnelles aborigènes.

Dans la suite de l'interview, John Reid ébauche une théorie très intéressante sur l'origine de la vie par le son, postulant que le bruit blanc des vagues de l'océan filtrés par les couches d'eau à différentes profondeurs ont déterminé la structure des briques de base du vivant: comme mentionné plus haut, Reid a pu, lors d'une expérience en laboratoire, obtenir le nombre phi ou nombre d'or. Le nombre d'or se retrouve dans d'innombrables formes de vie sur la planète. La raison de cette prédominance serait l'effet de la musique des vagues aux premiers âges de la vie. En revenant sur sa guérison intervenue durant une expérience de cymatique à l'intérieur d'une pyramide égyptienne, John Reid établit un lien avec l'architecture sacrée: celle-ci fait grand usage de la divine proportion (nombre d'or). Comme l'explique Stéphane Cardinaux dans son interview, l'usage du nombre d'or par les architectes traditiionnels avait pour but d'amplifier les courants telluriques bénéfiques. Encore une connexion: le physicien français Joël Sternheimer a établi que chaque molécule du vivant possède une signature mélodique. Application: favoriser la croissance des plantes en les exposant à cette séquence de notes. Le son jouerait donc un rôle insoupçonné dans le développement du vivant. Pourrait-on en tirer des applications pratiques ? La musique, langage de Dieu ?

 

Source: Conversation for Exploration, a talk show hosted by Laura Lee

Ecouter également Génodique - mariage de la musique et de la biologie, Interview de Stéphane Cardinaux - géobiologiste, Ayahuasca - Romuald Leterrier, La biomusique

{enclose Cymatique_science_et_magie_du_son.mp3}
AddThis Social Bookmark Button
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment
Ecrivez un commentaire

busy
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (Cymatique_science_et_magie_du_son.mp3)17917 Kb

Mis à jour ( Mardi, 04 Janvier 2011 21:45 )

FACEBOOK like
Recherche
Mots-clés