Accueil Le billet du webmaster

PostHeaderIcon 9 minutes de sagesse concentrée

Ci-joint un court extrait d'un enregistrement audio prochainement disponible sur plusconscient: Nouvelle Terre - L'avènement de la conscience humaine, du philosophe Eckhart Tolle.

Ces 9 minutes contiennent la quintessence de l'enseignement d'Eckhart Tolle et, selon notre état de réceptivité, sont de nature à changer radicalement notre relation au monde et à la vie.

Le webmaster

Ecouter également 7 minutes de sagesse, Eckhart Tolle - Même le soleil mourra un jour, Eckhart Tolle - La transformation de la conscience, Le pouvoir du moment présent, Echanges en ligne sur la nouvelle spiritualité avec Eckhart Tolle (1/10)

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button
Téléchar.:
Télécharger ce fichier (9_minutes_de_sagesse_concentree.mp3)4248 Kb

Mis à jour ( Jeudi, 21 Février 2013 20:09 )

 

PostHeaderIcon Ce qui arrive quand le mirage de l'argent-dette s'évapore

J'ai trouvé le commentaire, proposé tel quel, sur le blog de Loïc Abadie. Ce témoignage permet de rendre concret ce qui peut se passer si les économies occidentales continuent dans la fuite en avant endettement/consommation. Une description forte alors que la majorité de nos concitoyens dorment encore sur leur deux oreilles !

« L’un d’entre vous se pose la question de savoir ce qui se passerait si un pays se déclare en cessation de paiements. J’ai vécu à Buenos Aires la crise argentine et je peux donc vous parler de ce que les argentins ont vécu au jour le jour. Si la France ou la Grêce devait se déclarer en cessation de paiements, je pense qu’on vivrait à peu près la même chose.

D’abord le fait de fermer les banques purement et simplement et d’obliger à payer par carte de crédit et pour un montant limité à 250$ par semaine provoque une désorganisation complète de tous les circuits commerciaux. Même si votre salaire est versé vous ne pouvez pas le dépenser et vous achetez pas grand chose avec 250 pesos qui dévaluent journellement. Plus moyen d’acheter des marchandises à l’extérieur car personne n’accepte le peso. Donc, plus de transport internationnaux, plus assez d’électricité avec des coupures plusieurs fois par semaine, plus moyen de réparer les pompes à eau de la compagnie des eaux donc des quartier ne peuvent plus avoir l’eau du robinet et les pompiers font une distribution le matin et le soir avec leurs camions, des difficultés pour faire des appels téléphoniques internationnaux, plus d’électronique ni de pièces détachées pour les voitures, les ordinateurs, les télés les appareils des hôpitaux, plus de médicaments (et c’est un vrai drame pour les malades qui sont sous insuline par exemple), les hôpitaux ne peuvent plus soigner, la moitié du personnel a été licencié et le stock de médicaments n’est fourni que par l’aide d’urgence du Brésil mais de toute façon sont en quantité insuffisante ou ne sont plus livrés depuis des semaines avec les drames humains que cela suppose pour les malades du cancer, du coeur, diabétiques, porteurs du VIH, prématurés, etc…

Les services publics fonctionnent au ralenti avec des queues immenses, pas de chauffage, on vous facture les imprimés mèm pour la déclaration d’impôts, les écoles, les services sociaux, les impôts, la poste, le métro, les trains, les bus marchent comme ils peuvent. Le matériel n’est plus entretenu et des rames de métro tombent en panne entre 2 stations…

Pour la nourriture, on ne peut plus avoir que les produits locaux et quand cela suppose un transport par camion, tout se complique. Le troc revient en force: je te donne cette paire de chaussures et tu me donnes 2 kilos de farine.

Si vous vendez votre appartement, vous êtes payé en bons du trésor avec échéance à 5 ans… En attendant, il faut faire avec et trouver un vendeur qui accepte vos bons du trésor en échange de son appartement. Inutile de dire que le marché immobilier s’est écroulé.

Sans parler de la délinquence qui s’installe avec des rapts en série pour obtenir une rançon des gens qui ne sont que de simples épiciers ou des professeurs de lycée (donc il ne s’agit pas de personnes fortunées) avec assassinat de la personne enlevée dans 95% des cas.

C’est un vrai cauchemard à vivre et rien ne marche. Pour moi c’est une expérience traumatisante qui n’est pas souhaitable. »

Commentaire n°116 posté par Nathalie le 5 mai 2010 à 10h13

Le webmaster

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Lundi, 07 Juin 2010 19:20 )

 

PostHeaderIcon L'Age de la Stupidité

La fiction "The Age of Stupid", disponible en version française, nous transporte en 2055, alors que la vie sur terre est en perdition en raison de l'élévation des températures. Un homme de cette époque, à l'abri dans un sanctuaire hébergeant les archives de l'humanité, visionne des documents vidéo du début du siècle qui attestent de notre passivité à l'égard du réchauffement climatique. Ce film comporte de nombreux passages particulièrement émouvants ...

Si les projections des climatologues se réalisent, il sera alors tellement évident que nous aurions dû réagir alors que nous pouvions encore changer la trajectoire de l'humanité ! La qualité de cette fiction est de nous faire vivre cette évidence durant quatre-vingt dix minutes !

 

Le webmaster

Pour acheter le DVD, visionner ou télécharger le film: site "The Age of Stupid"

 

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Lundi, 07 Juin 2010 19:09 )

 

PostHeaderIcon Economie contributive

Quelques ajouts récents sur PlusConscient évoquent la nécessité de prendre congé du capitalisme. L'économie marchande montre aujourd'hui cruellement ses limites. Elle a constitué un outil formidable pour l'humanité et a permis à une partie de celle-ci de se hisser au-dessus des contraintes matérielles. Elle a pris tellement de force qu'elle a réduit l'humanité en esclavage en faisant croire, de surcroit, qu'elle apportait une liberté sans limite.

Heureusement, la finitude de la planète est en train de remettre les choses à leur place. PlusConscient, comme des dizaines de milliers d'autres sites sur la Toile, est un exemple d'économie contributive. Tout comme le logiciel libre ou Wikipedia. Ici, la motivation première - et puissante - est le sentiment de se rendre utile à la communauté et d'apporter sa modeste contribution au changement de paradigme dont la civilisation a besoin.

Travailler pour autrui rend beaucoup plus libre car l'égo, la volonté d'accaparement, l'envie du pouvoir, sont absents. Il devient dès lors beaucoup plus facile de faire les bons choix, d'accepter une certaine frugalité. C'est en particulier pour ces raisons que l'économie contributive a de l'avenir, et parce qu'elle rend vraiment heureux !

Le webmaster

En lien avec ce billet: Libre accès à l'information et société d'abondance, Bernard Stiegler - améliorer l'économie, Internet, le nouveau pouvoir de l'individu, Pour une éthique de l'existence post-capitaliste

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Vendredi, 27 Avril 2012 12:07 )

 

PostHeaderIcon 1' 25'' de pur plaisir

1' 25''

de pur plaisir ...

 

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Lundi, 07 Juin 2010 19:21 )

 

PostHeaderIcon Le triomphe des climatosceptiques

Nombreux sont les nouveaux experts en climatologie qui, au Café du Commerce ou sur les forums se sont découvert cette qualité suite à l'entrée en scène des adversaires du réchauffement climatique, les Vincent Courtillot, Claude Allègre, et, allons, puisque les noms manquent, Sarah Palin ! Il est en effet tellement rassurant - et surtout confortable - de se dire que la grande majorité des scientifiques qui se mobilisent pour nous alerter sur les dangers des gaz à effet de serre se trompent lourdement, ou alors servent les intérêts de ceux qui complotent pour l'instauration d'un gouvernement mondial.

Après quelques semaines d'activisme climatosceptique, on se proclame tous experts pour décréter que le réchauffement climatique n'est pas d'origine anthropique. Pour la majorité de ces nouveaux diplômés es inaction, quel soulagement  que de continuer à profiter des vols low cost, rouler en voiture sur-dimensionnée, changer son portable tous les ans, surchauffer son appartement et se couler un bain tous les soirs, sans dissonance qui vient  ternir son plaisir.

Oui, j'accepte le reproche de m'exprimer de manière caricaturale ! Je n'en veux toutefois à personne ... Je ne suis pas climatologue. Je ne suis pas mieux placé que les "experts" pour décréter que le climat se dérègle par la faute de l'homme. Mais comme le montre ce site internet, résultat de mes recherches et de mes efforts de sensibilisation, je m'informe. Et je pose la question: y a-t-il ou non un problème d'épuisement des ressources minières et énergétiques en vue ? Y a-t-il ou non un problème avec les réserves d'eau potable ? Y a-t-il ou non un problème d'épuisement des océans ? Quid de l'épuisement et de la surexploitation des sols, de l'explosion de la consommation de viande ? Avons-nous ou non un problème de réduction importante de la biodiversité ? Qu'en est-il de la surpopulation ? De la concentration des hommes dans des mégapoles ? Quid des flux migratoires annoncés, de la disparition de la forêt tropicale ? Qu'est-ce qui se profile à l'avenir si nous ne réformons pas en profondeur notre modèle de - soi-disant - développement ? La guerre, la dictature, les catastrophes naturelles, une conjonction des trois ? Les "experts" ont-ils des enfants et se préoccupent-ils de l'avenir de leurs têtes blondes ? La liste semble infinie qui montre et démontre qu'il est impossible de continuer sur notre trajectoire. Que le réchauffement climatique soit une réalité ou non, il est impératif et urgent d'agir.

Encore un mot pour ceux qui croient que la technologie nous sauvera: les décennies passées montrent que la technologie a toujours causé plus de problèmes qu'elle n'en a résolus. Si nous avons pu cultiver l'illusion que nous maîtrisions les difficultés (fermons les yeux sur les conflits qui ont agrémenté le siècle passé), c'est uniquement parce qu'il restait encore des portions de planète à exploiter, à conquérir, et à détruire. Ces temps sont révolus: nous sommes désormais dans l'ère du monde fini ! Se trouve-t-il des "experts" pour contredire cette constatation, sauf d'invoquer la science fiction ou la multiplication des pains ?

Vous êtes du genre rationnel (le monde est un mécanisme) ? Prenez donc connaissance de la pensée de l'économiste et mathématicien Nicholas Georgescu-Roegen, lequel a démontré dans les années 60 déjà en recourant à la seconde loi de la thermodynamique que la croissance telle que nous la pratiquons était impossible.

Vous préférez un discours plus véhément et parsemé de chiffres ? Jean-Marc Jancovici - La contrainte carbone vous conviendra.

Vous optez plutôt pour une opinion féminine ? Je vous suggère cet entretien avec Geneviève Ferone, directrice de Veolia. Parce que l'information est la première étape du changement, comme le dit la devise de plusconscient.net.

Enfin, cerise sur le gâteau, la démonstration de l'historienne des sciences Naomi Oreskes qui a débusqué les motivations troubles de ces personnalités de la science qui utilisent leur crédibilité pour faire obstacle à la prise de conscience de graves problèmes environnementaux ou de santé publique.

Le webmaster

A écouter: Les climatosceptiques désavoués ?, Le GIEC: crise de confiance ?, Quel crédit accorder aux climatosceptiques ?

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Mardi, 28 Mai 2013 15:31 )

 

PostHeaderIcon plusconscient.net, organisme vivant

plusconscient.net est un organisme vivant qui évolue au fil des trouvailles de son webmaster. Il est à l'image du cerveau, qui se complexifie à mesure que s'y créent de nouvelles connexions. Chaque enregistrement supplémentaire ajoute de nouveaux liens avec des contributions existantes. Ces nouveaux liens étant croisés pour la plupart, il en résulte une densification du maillage qui relie les articles entre eux et, par là, de la fonction de prise de conscience qui constitue l'objectif du site.

Une des manifestations de l'intelligence est la mise en correspondance, l'établissement de connexions entre domaines hétérogènes. C'est par ce mécanisme que se forme notre "Weltanschaung", notre représentation du monde. La spécialisation à outrance de nombre de scientifiques appauvrit et projette cette représentation sur un nombre restreint de dimensions. Elle fait le lit du matérialisme réducteur, de l'économisme indifférencié, du dogme du libéralisme et pousse notre civilisation vers une issue dangereuse pour elle. Le XXI siècle a besoin de connexions, de multi-disciplinarité, de transversalité, de visions holistiques, transcendantes aussi, qui permettent de voir loin et de voir large, qui amènent à percevoir l'intrication des causes et des effets, des points de vues multiples. L'esprit s'élève, se clarifie, et, en fin de compte, s'humanise, dans la mesure où la tâche dévolue à l'Homme est de dépasser l'animal qui est en lui.

Le webmaster

A lire: une interview traduite en français d'Albert-Laszlo Barabasi, auteur de "Linked : How Everything Is Connected to Everything Else and What It Means", intitulée "Le siècle des réseaux"

Autres billets

AddThis Social Bookmark Button

Mis à jour ( Mercredi, 13 Juin 2012 21:37 )

 


FACEBOOK like
Mots-clés